Né en 1976, Cédric Taling prend ses premiers cours de peinture à 12 ans avant de s’orienter vers le graphisme, qu’il va étudier à l’école Boulle et à Valenciennes. Il n’abandonne toutefois pas la peinture, dont il use pour illustrer, notamment, les travers humains.

 

Scénariste pour Canal +, réalisateur de dessins animés, illustrateur, sa vie professionnelle se polarise d’abord autour de la création audiovisuelle avant qu’il ne signe sa première exposition personnelle dans une galerie en 2007. L’année suivante, il est découvert par la Galerie Brugier-Rigail et va commencer à être considéré comme une valeur montante de l’art contemporain français.

 

Influencé par la bande dessinée et les mangas, Taling emprunte au Pop Art et entremêlent dans ses œuvres influences japonaises et américaines dans des toiles composées à l’image de bulles. Mêlant tout à la fois références adolescentes d’hier et d’aujourd’hui, il ravive l’image des super héros des années 1980 dans des œuvres saturées de couleurs, au réalisme parfois angoissant (auquel participe une vision psychédélique de la société), mais toujours très juste. L’artiste œuvre à se poser au centre, géographiquement comme culturellement parlant, de ce qu’il nomme l’omnipotence Asie / États-Unis, dont il se dit le produit et qui interfère dans sa création.

 

Engagé culturellement, il ouvre en 2014 le centre d’art contemporain La Traverse à Alfortville, en région parisienne, et expose depuis plusieurs années dans nombre de galeries européennes aux côtés des plus grands noms de la figuration, à l’instar de Errò, Robert Combas ou encore Speedy Graphito.

 

A Paris, Cédric Taling est représenté par la Galerie Brugier-Rigail