Après le prix de la Dena Foundation obtenu en 2000, ses œuvres sont exposées en France, notamment au Palais de Tokyo à Paris lors de trois événements majeurs dont l’exposition collective Notre histoire en 2006 puis une exposition personnelle au Musée d’Art Contemporain de Lyon en 2007. Les expositions se sont ensuite multipliées à l’étranger, Milan, Hong-Kong, Newcastle, New-York, Bucarest, Hanoï et Abu Dhabi.
En 2009, il a participé à deux expositions collectives parisiennes importantes:  La Force de l’Art 02 au Grand Palais et Vraoum à La Maison Rouge. En 2010, il est présent dans l’exposition collective Fantasmagoria, le monde mythique, au musée des Abattoirs de Toulouse et à lagalerie RX à Paris en 2011 pour une exposition personnelle.

Plusieurs collaborations ont ensuite donné naissance à des pièces uniques et exceptionnelles comme le baby-foot gainé de cuir customisé avec les designers Domeau & Pérès, les coffrets réalisés avec le tabletier Elie Bleu à Paris ou encore le service en verre conçu avec le CIAV, Centre International d’Art Verrier de Meisenthal. 

En 2012, après une exposition personnelle à Munich à la galerie Traversée, il a participé à de nombreuses expositions collectives, entre autres à la Maison des Arts de Malakoff ou au Réfectoire des Cordeliers à Paris. En 2013 a été inaugurée dans la rotonde D du Grand Palais une création in situ, commandée par La RMN-Grand Palais. 

De nombreuses expositions collectives se sont succédées en 2014 : l’exposition « Le Mur » à La Maison Rouge à Paris, l’exposition «  Portrait 1 » à la galerie RX à Paris et l’exposition « Andreas et Fabien Verschaere » à la galerie Huberty & Breyne à Bruxelles.

Une exposition personnelle au Musée d'Art Moderne Saint-Etienne Métropole a été présentée en 2014. Un catalogue intitulé "The Small Theater of Muxuland" a été édité à cette occasion.

Une collaboration avec Pierre Hermé s’est traduite par un projet original en forme de « Résidences Itinérantes » dont sont nés des dessins de Fabien Verschaere réalisés à Seoul, Hong Kong, Tokyo, Londres et Paris. 

En 2015, il a participé à une exposition collective au musée SEMA à Séoul en Corée dans le cadre du "G-Dragon Project".

Cette même année, il a reçu la commande de la part de Gecina d'une fresque monumentale dans le 13ème arrondissement de Paris  dans le cadre du label "1 Immeuble, 1 œuvre" à l'initiative du Ministère de La Culture et de la Communication.

En 2016, il a exposé au Musée GMOMA à Séoul en Corée dans le cadre de l'exposition "G-Live".