Jean-Michel Basquiat

Jean-Michel Basquiat est un peintre américain, pionnier de la mouvance "underground" issue du courant expressionniste des années 1980. Sur les pas de Dali et Picasso, il fonde un genre nouveau, alliant écritures et collages. Graffeur puis peintre sur panneaux, il collabore avec succès avec le maître du pop art Andy Warhol, avant de disparaître subitement à l'âge de 27 ans, le 12 août 1988, à New York.


Jean-Michel Basquiat naît à New York, le 22 décembre 1960, de parents d'origines portoricaine et haïtienne. Ses premières années influent considérablement sur sa sensibilité à fleur de peau, imaginative et féconde. Enfant précoce, il lit couramment à 5 ans, et se passionne pour l'anatomie à 7 ans. Après la séparation de ses parents en 1969, il est amené à déménager régulièrement, finit par quitter la maison paternelle à 16 ans, fonde un groupe musical, et commence à graffer à proximité des galeries de Manhattan sous le pseudo de SAMO, sous l'influence de son ami le graffeur Al Diaz.


Jean-Michel Basquiat n'a pas 20 ans lorsque les galeries new-yorkaises commencent à s'arracher ses œuvres, associations de matières, de sources et de formes différentes. Cas d'école, à 25 ans, le jeune prodige fait la une du "New York Times Magazine". Spontanée, énergique, naïve, son empreinte artistique embrase toute une génération d'artistes, jusqu'au maître de l'époque Andy Warhol, avec lequel il se lie d'amitié et collabore régulièrement à partir de 1984. Ensemble, ils produisent plusieurs œuvres cultes, comme "Monster beat" ou "Eggs". Le décès de Warhol en 1987 choque profondément Basquiat, qui s'isole et décède quelques mois plus tard d'une overdose d'héroïne, en laissant derrière lui plus de 800 tableaux et 1 500 dessins. En 2010, le musée d'Art moderne de Paris lui consacre une exposition rétrospective.