Bien qu'il ait adopté un nom d'artiste des plus cyniques, et qu'il produise des oeuvres aussi acerbes que noires, Pure Evil se définit lui-même comme étant à l'opposé de son pseudonyme. Hanté par la face sombre de l'être humain et du monde contemporain, l'artiste a tiré son nom des vieux démons qui l'habitent. Charles Edwards (son vrai nom) est né en 1968 au Pays de Galle et a d'abord cherché à ne pas devenir artiste au sens classique du terme. Il étudie le graphisme et la mode à Londres, avant de s'envoler pour la côté ouest des États-Unis où il officie comme designer pour la compagnie de street-wear « Anarchic adjustement ». Il deviendra ensuite DJ à San Francisco, période à laquelle il commence aussi à peindre d'étranges lapins vampires. Loin d?exprimer un goût pour le morbide, il manifeste à travers ce lapin toute sa culpabilité, et la difficulté qu'il y a eu à surmonter un épisode de sa jeunesse. L'origine de ce motif est un peu tragique; Durant son enfance, Charles se rend à la chasse avec ses cousins, et fais la rencontre d'un petit lapin qu'il tue sans vraiment le vouloir. Traumatisé par cet épisode, c'est de ce mammifère qu'il s'inspire pour les premières ébauches de ses tags californiens. Avec leurs crocs, et leurs couleurs vivaces, ces drôles de lapins marquent la naissance de Pure Evil. L'artiste ne se limite pour autant pas qu'à ce motif pour ces oeuvres. Très influencé par les maitres que sont Basquiat ou Andy Warhol, il considère le street art comme l'héritier direct du Pop Art, dont il s'inspire pour créer ses séries de portraits. Pure Evil trouve son inspiration dans les films d'horreur, et aime que l'on aille au-delà de la couleur apparente pour trouver la noirceur. Passé maitre dans l'utilisation de la bombe, du pastel, de la peinture phosphorescente ou encore du néon, l?artiste est un véritable touche à tout, mais se fait un devoir de continuer à produire dans la rue. Pure Evil est aujourd'hui une marque globale. Il vit actuellement à Londres où il a ouvert sa propre galerie d'art, consacrée à l'art urbain.