Katrin Fridriks

Née à Reykjavik en 1974, Katrin Fridriks est une peintre abstraite (art contemporain) qui a fait de l'exploration de la vitesse, de la gravité et de l'interaction de l'être humain avec les forces de la nature son expression artistique.

 

Les travaux de Katrin Fridriks sont axés sur l'exploration de phénomènes naturels et les limites de la dextérité humaine: en expérimentant à la fois les techniques et la force et l'agilité de son propre corps, Katrin Fridriks repousse sans cesse les limites de l'expression picturale. Dans son style et sa technique de signature, tout en immergée dans le son, l’artiste transforme ses mouvements en création de sa peinture complexe, chargée d’énergie, en nanosecondes. Elle est capable de synthétiser sa vision artistique à travers un langage fait à la fois de gestes et de mots. Une grammaire de couleurs. Une syntaxe de couches. Mouvement, geste, couleur, mots: tout ne fait qu'un en un seul geste instantané consistant à jeter de la peinture sur sa toile. Katrin Fridriks expérimente donc depuis plus de deux décennies les éléments constitutifs de la peinture, la qualité de la peinture et de son support, ainsi que toute une gamme de techniques de peinture non conventionnelles, pour atteindre son style distinct. C’est l’interaction unique entre le médium, le timing et le corps de l’artiste qui se déplace autour d’une toile au sol qui englobe la qualité fluide et organique de ses peintures.

 

Le principe sous-jacent de la pratique artistique de Katrin Fridriks est qu’elle travaille en série - pouvant être composée d’une couleur, de thèmes de représentation, de recherches esthétiques ou de préoccupations thématiques - qui, au final, se rapportent les unes aux autres.

 

La notoriété de Katrin Fridriks repose principalement sur ses peintures et installations, dont l'une est installée au stade olympique de Nîmes. Elle a également exposé à Venise en 2015 lors de la 56e Biennale de l'Art (biennal de Venise) et au Reykjavik Art Museum, au Centre des Arts de Séoul (Seoul art center) en 2013 et à la Biennale de Liverpool en 2008. En 2017 - 2018, en association avec Avant-Arte, Katrin Fridriks une question qui lui tient à cœur à travers le projet d'édition intitulé 'Waste' présenté à Berlin et développé par le graphiste Cedric Pierre, le scientifique Loftur Reimar et le critique d'art et philosophe Klaus Speidel. De 2018 à 2019, elle retourne à Londres avec la JD Malat Gallery pour sa première exposition personnelle en 3 ans. Elle repousse encore plus loin ses frontières et explore le lien étroit qui existe entre énergie, physique oubliée, métaphysique et l'éternel lien avec les étoiles : structures intemporelles dispersées autour de la terre. En renouvelant sa collaboration fructueuse avec le graphiste Cedric Pierre et en collaborant pour la première fois avec un écrivain et chercheur, Sebastian Di Giovanni, le projet Grey Area était né. Une exposition sur ce qu'il y a à voir par tout le monde, et qui reste toujours obscur.

 

Katrin Fridriks a reçu des commandes de Ralph Lauren, de Land Rover, de Pictures on Wall, de Bacardi Martini et plus récemment de Bentley pour célébrer leur 100e anniversaire avec un modèle très spécial et artistique à venir bientôt.

 

De nombreuses expositions à Paris et à travers le monde suivront : Londres, Monaco, Paris (galerie le feuvre), Marseille (Galerie David pluskwa) , New York, Hong Kong , Séoul par Brugier-Rigail gallery .

Katrin Fridriks est représenté à Séoul par Brugier-Rigail gallery (galerie d'art contemporain paris et galerie en ligne).

Retrouvez nos éditions (sérigraphielithographie, ...) et d'art en ligne dans l'onglet éditions de notre galerie d'art en ligne.