Katrin Fridriks

Née à Reykjavik en 1974, Katrin Fridriks est un peintre tourné vers l’art abstrait, qui a fait de l’exploration de la vitesse, de la gravité et de l’interaction entre l’être humain et la nature l’essence même de son expression artistique.

 

Son travail s’articule autour de l’étude de phénomènes naturels et des limites de la dextérité humaine : en expérimentant à la fois les techniques, la force et l’agilité de son propre corps, Katrin Fridriks n’a de cesse de repousser les limites de l’expression picturale. La singularité de son style réside dans la transformation de ses mouvements en outils créateurs, chargés d’énergie, au service d’une peinture complexe. Elle l’explique d’ailleurs : « La plupart de mes toiles sont le produit d’un seul jet de couleurs, mais ce geste me demande une très longue préparation. Je prépare mes mélanges dans des récipients, parfois réalisés sur mesure et je n’utilise que les couleurs primaires. » L’artiste va même jusqu’à opérer des calculs entre le poids de la peinture et la distance du support afin de parvenir au résultat escompté, l’inscrivant par la même dans la descendance de l’action painting. Capable de synthétiser sa vision artistique à travers un langage fait à la fois de gestes et de mots, elle développe une véritable grammaire des couleurs, une syntaxe de couches, l’ensemble compris dans l’instantanéité du geste consistant à jeter la peinture sur la toile.

 

Depuis plus de deux décennies, Katrin Fridriks expérimente la peinture et son support, jusqu’aux techniques les moins conventionnelles, en vue d’atteindre un style bien distinct : l’osmose, l’interaction unique entre le médium, le temps et le corps de l’artiste, en mouvement autour de la toile, donnant à ses œuvres une dimension fluide et organique. Travaillant en séries – dont chacune peut être composée de couleurs ou thèmes différents – l’artiste développe in fine un ensemble de toiles se rapportant les unes aux autres.

 

Bien que discrète dans les médias, Katrin Fridriks jouit d’une grande notoriété dans la communauté artistique, ce qui l’a conduit à exposer peintures et installations dans le monde entier, à l’instar de la Biennale de Liverpool en 2008, du Centre d’art de Séoul en 2013, de la Biennale de Venise en 2015, ou encore du Reykjavik Art Museum. En 2018-2019, la JD Malat Gallery lui consacre une exposition personnelle, dans laquelle elle présente une série d’œuvres empreintes de métaphysique et de cosmique. Par ailleurs, Katrin Fridriks reçoit des demandes de partenariat de maisons prestigieuses comme Ralph Lauren, Land Rover, Pictures on Wall, Bacardi Martini ou, plus récemment, Bentley, pour célébrer le 100e anniversaire de l’un de ses modèles.

 

À Séoul, Katrin Fridriks est présentée par la Galerie Brugier-Rigail Séoul.