Ivan messac

Ivan Messac est un peintre et un sculpteur français né à Caen (Calvados) le 19 mars 1948. En 1969, doté d’une maîtrise de philosophie, Ivan Messac décide de se consacrer à la peinture. Il expose la même année au Salon de la Jeune Peinture. Participant actif de ce salon dans les années soixante-dix, Ivan Messac en dessine les affiches en 1973 et 1974. L’intérêt d’Ivan Messac pour la littérature, n’est pas chose nouvelle. Au début des années 1980, il publiait aux éditions Sanguine un roman policier sous le pseudonyme de Xavier Mariani et en 2003 une fiction intitulée « Fédor Klepsévitch » pour le compte des éditions de la Villa Tamaris.

Par ailleurs Ivan Messac enseigne à l’école d’architecture de la ville et des territoires, où son expérience confirmée d’artiste contemporain lui permet de sensibiliser un jeune public à l’art du XXème siècle.Plus jeune que l’ensemble des artistes de la Figuration narrative, il est associé à ce mouvement et expose notamment en 1977 à Mythologies quotidiennes 2 au Musée d’art moderne de la Ville de Paris. Par ailleurs, il réalise de nombreux décors et costumes.

Après ce passage à la peinture, c’est la sculpture qui devient son moyen privilégié de recherche. Travaillant à Carrare, il creuse son sillon personnel. Ses premières sculptures datent de 1983. La commande publique lui offre la possibilité de développer cette production artistique. Cependant, dans les années 2000, Ivan Messac revient à la peinture avec, comme dans ses œuvres de jeunesse, une vision critique sur son époque. Depuis 2003, son travail pictural a été présenté dans les différentes expositions consacrées à la figuration narrative (musées de Dôle et d’Orléans), ainsi qu’à la galerie Laurent Strouk, en 2006, dans le cadre d’une exposition personnelle intitulée Adam & Ève. Une de ces œuvres a été acquise par le Fonds national d’art contemporain (FNAC).

La série Adam et Ève, présentée à la Galerie Bernard Ceysson, peut être envisagée comme un panorama exhaustif de la tentation. Une nouvelle genèse. Sous les mots d’ordre de couleur, mouvement et matière, Messac, joue avec humour de l’image du couple originel. La femme faible et l’homme influençable de la Bible ont ici les traits et postures des couples de stars flamboyantes, au destin souvent tragique. Fin 2007 il présenta à la Galerie Orel Art (Paris) une exposition consacrée à Vladimir Maïakovski sous le titre « Le Grand Écart », qui fut suivie en mai 2008 d’une exposition Pessoa, à la Galerie Antonio Prates à Lisbonne.

Du 6 Février eu 4 Avril 2009, dans l’espace Jacques Villeglé de la commune de Saint-Gratien, Ivan Messac donne un aperçu de ses œuvres réalisées ces dernières années : des œuvres en bas-relief et tissu de la série Impression Prime Time, des tableaux peints de la série Adam et Ève, des travaux consacrés à Maïakovski issu de la série Grand Écart et des tableaux de sa série « My Génération ».